5665

Un jour j’écrirai
Un poème optimiste
Un qui fait pas pleurer
Un qui rend pas triste

Ce jour là est loin
Il s’éloigne en silence
Comme mes illusions
Que le temps offense

Fleurissant jadis
Dans mon petit jardin
Elles étaient mes complices
Je n’en savais rien

A coup de serpette
Nettoyant mes plates bandes
Tout fier j’ai fait place nette
Elles ont du se rendre

J’ai brulé ces déchets
J’ai jeté toutes les cendres
J’aurais du les garder
J’aurais du comprendre

Ces mauvaises herbes là
Se taillent avec prudence
Il faut garder la foi
Un stock d’insouciance

On dit, sois adulte
Enfant, meurt en silence
Ou bien dans le tumulte
Mais sans tolérance

Pour ce piètre chiendent
Censé être infertile
Et qui donne pourtant
Ce terreau fragile

Ce précieux allié
Cette réserve de joie
Contre l’absurdité
Reste le seul choix

Un jour je chanterai
Plus fort que je ne pense
En attendant j’écris
Des poèmes en silence

Publicités

2 réflexions sur “5665

  1. Pingback: 5665 | Emglob

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s